Avertir le modérateur

12/08/2008

Zéro

1376645045.JPG

Bien qu'on retrouve des traces du zéro dans les calculs chinois du IIè siècle après J.-C. ( noté par un point ) et chez les Mayas encore bien avant ( noté par une spirale ), notre zéro est originaire de l'Inde.
Au VIIè siècle, les Perses l'ont copié sur les Indiens. Quelques siècles plus tard, les Arabes l'ont pris aux Perses et lui ont donné le nom que nous connaissons ( sifa en arabe signifie : vide ). Ce n'est pourtant qu'au XIIIe siècle que le concept de zéro arrive en Europe grâce à l'entremise de Leonardo Fibonacci ( probablement une abréviation de Filio di Bonacci ), dit Léonard de Pisé, qui était, contrairement à ce que son surnom indique, un commerçant vénitien.

Lorsque Fibonacci a essayé d'expliquer à ses contemporains l'intérêt du zéro, il fut mal compris. Tout le monde voyait bien que cela modifiait certains concepts, mais l'Eglise jugea pour sa part que cela en bouleversait trop. Certains inquisiteurs estimèrent ce "zéro" diabolique. Il faut dire que s'il ajoutait de la puissance à certains chiffres, il ramenait à la nullité tous ceux qui tentaient de se faire multiplier par lui. Satanique ! Finalement, les choses se sont quand même arrangées. L'Eglise avait trop besoin de bons comptables pour ne pas saisir l'intérêt tout "matérialiste" d'utiliser le zéro.

Le zéro était pour l'époque un concept complètement révolutionnaire. Le zéro qui, en soi, n'était rien, permettait de passer d'une dizaine à l'autre. En ajoutant un zéro, on obtenait un coefficient multiplicateur de dix et même de cent, mille, dix mille, sans que cela prenne beaucoup de place pour exprimer ce changement d'unité de mesure.

Zéro est un nombre qui ne vaut rien et qui donne une puissance faramineuse à tous ceux qui l'approchent par la droite. Par contre, il laisse intacts ceux qui l'approchent par la gauche.

Zéro est le grand annihilateur ou le grand discret.
Le zéro est carrément magique. Grâce à cette porte, on peut même imaginer un monde parallèle à l'envers : les chiffres négatifs

Bernard Werber - ESRA


On n'y pense pas assez a ce genre de chose ... que serait le monde sans ceci, celà ou bien ça ?
C'est pas inintéressant a faire ...


Stitch, qui s'imaginait un monde sans être à découvert ... mais ça implique aussi de ne pas pouvoir aller plus loin que son compte ... bon, vive le zéro alors !!

10:10 Publié dans ESRA | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bernard werber, esra, zero

Commentaires

C'est vrai qu'on oublie vite l'importance du zero. Et moua la premiére...
Pourtant, y en aurait un en plus sur nos fiches de paie, on l'oublierait moins...

(je donne des idées hein)(aprés les instances dirigeantes font ce qu'elles veulent ...)

Écrit par : Martine | 12/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu