Avertir le modérateur

14/12/2007

Essaimage

6b1cf7020a4ca7acb63c69dbd6290ae3.jpg
 

Chez les abeilles, l'essaimage obéit à un rite insolite. Une cité, un peuple, un royaume tout entier, au summum de sa prospérité, décide subitement de tout remettre en cause. Après avoir mené ses sujets à la réussite, la vieille reine s'en va, en abandonnant ses plus précieux trésors : stocks de nourriture, quartiers lotis, palais somptueux, réserves de cire, de propolis, de pollen, de miel, de gelée royale. Et elle les laisse à qui ? A des nouveau-nés féroces.
Accompagnée de ses ouvrières, la souveraine quitte la ruche pour s'installer dans un ailleurs incertain où elle ne parviendra probablement jamais.

Quelques minutes après son départ, les enfants abeilles se réveillent et découvrent leur ville déserte. Chacun sait d'instinct ce qu'il a à faire. Les ouvrières asexuées se précipitent pour aider les princesses sexuées à éclore. Les belles au bois dormant accroupies dans leurs capsules sacrées connaissent leur premier battement d'aile.
Mais la première en état de marcher affiche d'emblée un comportement meurtrier. Elle fonce vers les autres princesses abeilles et les lamine de ses petites mandibules. Elle empêche les ouvrières de les dégager. Elle transperce ses sœurs de son aiguillon venimeux.

Plus elle tue, plus elle s'apaise. Si une ouvrière veut protéger un berceau royal, la princesse première réveillée pousse alors un « cri de rage abeille », très différent du bourdonnement qu'on perçoit généralement aux abords d'une ruche. Ses sujettes baissent alors la tête en signe de rési gnation et laissent les crimes se poursuivre.


Parfois une princesse se défend et on assiste à des combats de princesses. Mais, fait étrange, lorsqu'il ne reste plus que deux princesses abeilles qui se battent en duel, elles ne se retrouvent jamais en position de se percer mutuellement de leur dard. Il faut à tout prix qu'il y ait une survivante. Malgré leur rage de gouverner, elles ne prendront jamais le risque de mourir simultanément toutes deux et de laisser la ruche orpheline. La dernière et unique princesse survivante sort alors de la ruche pour se faire féconder en vol par les mâles. Un cercle ou deux autour de la Cité et elle revient pour commencer à pondre.

Bernard Werber - ESRA

 

Jfais dans le monde animalier en ce qui concerne l'encyclopédie t'as remarqué ?

Stitch, animal particulier

10:10 Publié dans ESRA | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : esra, bernard werber, abeilles

Commentaires

Rowww !!! Jolie histoire ! Un début émouvant, un combat acharné pour vivre, et une fin où elle vécut heureuse et eut beaucoup d'enfants. Un vrai conte de fées cette vie !!

Écrit par : JB | 14/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu