Avertir le modérateur

21/02/2007

San-Antonio

medium_jsuiscommeca1A.jpgPour ceux qui ne connaissent pas on commence de suite !

"Mes petits lecteurs chéris, je crois que depuis le temps qu'on se connait on commence à bien se connaître, comme le disait si justement Vincent Toriol à la bataille de Marignan ( 33, Champs-Elysées, Paris ).
Alors je vais vous en annoncer une qui méritera d'être prise en considération et dans le sens de la hauteur : je compte vous faire rire avec ce bouquin."

San-Antonio, alias Frédéric Dard, est ce que j'appelle un maitre de la langue française, en lisant ces aventures, j'ai appris plusieurs choses :

D'abord, les mots sont fait pour être façonnés comme on en a envie ( d'où cette insistance a créer des mots non officiels, comme t'as déjà du lire ) ensuite, j'ai appris tous pleins de mots, Sana a du vocabulaire a revendre, et pour finir, j'ai appris qu'il ne fallait pas boire ou manger en lisant ces livres le jour où j'ai failli m'étrangler de rire ( mais rire avec du coca dans la bouche, c'est très middle )

Lundi et mardi j'ai passé mes après-midi a ranger ma bibliothèque du fait d'un don de plusieurs dizaine de livres, j'ai du les classer et faire une liste pour les recherches futures.

Plusieurs heures a me demander comment j'allais bien pouvoir ranger ça, sachant qu'on peut mettre des bouquins au dessus des bouquins et derrière ... soit ... mais comment mettre un semblant d'ordre dans tout ça ? ... bon rassures toi, mes San-Antonio sont tout bien rangés maintenant, et je vais pouvoir les relire, histoire de me marrer ! ... Y a que les dossiers de presse des films qui font un peu la gueule, vu qu'ils ont perdus leur places d'exposition, mais bon, on survivra !

Jvous remets un extrait allez !

"Il me regarde avec intérêt et commisération.
- Vous êtes monsieur Berthier ? demande-t-il. Il se dégrafe le col pour avoir plus de possibilités oratoires.
- Non, réponds-je, pourquoi ?
- Je venais à cause que Mme Berthier a eu un petit ennui, fait-il gauchement.
- Ah ?
- Oui, elle s'est fait écraser par une auto ...
- Et elle est morte ?
- Tuée net.
- C'est ce que vous appelez un petit ennui, vous ?"

J'espère que vous n'avez pas vu le film, parce que tous les fans de San-A vous le diront, ça se lit, ça ne se regarde pas, tout l'interêt est dans la façon de voir les choses du héros ( notamment quand il décrit des personnages ! )

Pareil en ce qui concerne son entourage, Béru est un être immonde mais adorable et Pinaud ( moins connu que Bérurier mais quand même ) est immortel même si on a l'impression qu'a chaque pas il va faire une crise cardiaque ... et je ne vous parle que des deux principaux,  

J'en vois déjà qui vont me dire que San-Antonio, c'est aussi connu pour le coté ... comment dire ... comme il le dit lui même ... le coté "Gaulois" ... Il est vrai que ce cher commissaire se fait une femme par aventure ( minimum ) ... y a même un titre où il se fait une femme par chapitre, et au bout d'un moment il en peut plus ! mdr !! ... humhum ... bref, ça vaut bien un extrait, histoire que tout le monde comprenne !

"J'ai rencontré à travers le vaste monde et le long de ma vie bien des femmes exigeantes. Des qui me demandaient de remplacer leur mari au pied levé ; des qui réclamaient ceci et d'autres qui sollicitaient cela et toujours je me suis évertué à les satisfaire. Mais la frangine, ce coup-là, attend vraiment l'impossible de votre San-A.chéri ... Un impossible réellement ... impossible ... Mais moi, vous me connaissez ; rien ne peut m'arrêter ! Alors, poliment, je me penche sur le décolleté de la poupée et je susurre : "Mais voyons, chère amie, tout le plaisir est pour moi !"

San-A est un charmeur, il aime ça et ceux que ça choquent ne lisent pas et puis c'est tout !

Moi je le dis haut et fort, San-Antonio, je le lis et je le collectionne, et si vous avez des titres en trop, n'hésitez pas !

Et pour finir je vous retranscrit un de mes grands moments cultes ( parmi des milliers )( responsable de l'étranglement cité plus haut ) a savoir San-A qui rencontre le personnage de Jérémie Blanc ( futur équipier ), je ne vous en mets qu'un morceau, parce que si je dois choisir un moment pour arrêter, on en a pour une dizaine de pages ( jusqu'a la fin du chapitre quoi ! )

"Enfin la porte s'ouvre et je plonge sur la nuit. En fait, j'ai, face à moi, un Noir immense dont la poitrine nue obstrue tout l'encadrement. Du mec hors série ! Près d'un mètre nonante, des muscles, une peau sénégalaise absolument noire, un visage aux pommettes proéminentes qu'éclairent des yeux de loup en vadrouille.

- Vous êtes Jérémie Blanc ? balbutié-je, intimidé par la colosserie du gars et son regard pas gentil.
- Oui et alors ? Qu'est-ce tu viens faire chier à cette heure dis ? Tu la sais l'heure qu'elle est ? Elle est minuit passé, l'heure.[...]
- Je vous demande pardon, mais c'est au sujet de vos voisins monsieur blanc.
- Qu'est-ce que tu viens me faire chier avec mes voisins ! Je les encule, mes voisins, et toi avec !
- ça part d'un bon sentiment conviens-je, néanmoins avant de passer aux actes, il est indispensable que je vous parle."

San-Antonio 


Stitch, qui doit ses plus grands fou-rires a Frédéric Dard ... Merci !

10:10 Publié dans PiLi House | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je suis fan également.
Trop injustement, les gens restent sur le coté argotique et gaudriollesque de l'oeuvre, mais ô combien drole et lyrique !
Sans compter le nombre de rebondissements incalculables à chaque histoire ...

au plaisir de te lire !

Écrit par : Julien | 21/02/2007

Pour ceux qui ne connaissent pas les aventures de San-Antonio, je vous conseille de vous y mettre Dard-Dard ...

Écrit par : Jim Phelps | 21/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu