Avertir le modérateur

07/12/2006

L'A.C du ( long ) wikènde

medium_AbstraitSang_S1.jpgY en a qui vont me dire "bin alors !? une fois jeudi, une fois dredi ! c'est la fête !"

Et bin ouais ! je fais ce que je veux c'est tout :P 

Sur cette explication je lance l'A.C avec le thème suivant : les paroles de chansons qui vous ont marqués ( je vois déjà 77 avec Didier Super !! ) ... et pour bien préciser, par chansons, j'entends tout ce qui ce chante, que ce soit quelques phrases ou venant d'un sketche ... ceci étant précisé, on peut y aller ! let's go ! ... suivant !

 Bon allez, même pas peur, 77 m'a donné du boulot dis donc !!

 

Chanson pour Morales de Benuro

{Parlé:}
A toi, A toi mon frere
Que j'ai aimé comme un pere
Compagnon d'arme
Mort sur la route du devoir
Te voila maintenant rendu
Au pays des disparus
Mort pour l'honneur des 3 couleurs
Toi qui l'auras trop bien aimé
Et parfois meme abusé
Te voila donc dans la bierre
Dors, soldat Morales
Dors, dedans ta caisse

Car par delà de ta mort
Et de ses vers qui te picorent
Dans mon esprit tu brilles encore
Enfant de Marie tout en guenille
De la nation tu fut le pupille
Bébé martyr et violé
Tu devint vite alcolisé
Tu etait simple dans ta tete
Tu etait simple dans tes geste
La societée t'as rejetée
Et c'est l'armée qui t'as aimée

Sur des paroles de par moi meme
Et une musique de l'adjudant chef Jean Pierre
317eme bataillon du 4éeme RIMA
Chanson pour Morales
Compagnon de combat

{Chanté:}

Dans la campagne de France
J'avais t'un compagnon ... Que j'aimais,
Il était mon ami, mon frère,
Comme une sœur dans mon corps ... Je l'aimais
Mort dans la rizière, la gadoue ...e
Déchiqueté ...ée, pulvérisé..ée
Sur cette mine tu as sauté, tête brûlée

Moralès, Moralès,
Disparu au champ d'honneur
Pour sauver les trois couleurs

Moralès, Moralès,
Toi qui voulais voyager
Te voilà z'éparpillé

Je t'ai pleuré, mon camarade
Versé des la..armes
Loin des fe..emmes
Rien ne te remplaçeront
Ni la bière, ni ma mère,
Ni mon arme, ni les dames
La femme est l'avenir des po...ommes
Comme dit Aragon, roi des cons

Moralès, Moralès,
Disparu au champ d'honneur
Pour sauver les trois couleurs

Moralès, Moralès,
Toi qui as pris le pari
De partir en confetti

Et je te jure sur ta tombe
Qu'un jour un monde
Où la pureté,
Triompheront,
Car l'ennemi règne ici-bas,
Méchanceté...ée, brutalité...ée
Et les dealers, et les chômeurs,
Les communistes, psychanalystes
Tous des pédés, dégénérés .... Autant pour moi

Moralès, Moralès,
Disparu au champ d'honneur
Pour sauver les trois couleurs

Moralès, Moralès,
Toi qui voulais battre des records
A vingt ans déjà t'es mort !

77, qui est mdr lorsqu'il entend ce sketche ... j'adore aussi !!

 

Là bas de Noir désir ... BO de Bernie

Aujourd'hui j'ai rien fait
J'ai écouté les mouches voler
Dans leur vrombissement
Et leurs reflets nerveux d'argent

Là-bas, on ne s'ennuie pas...
Si je respire encore,
je sais pas, peut-être je suis mort...
Je peux plus m'énerver
J'ai à peine la force de rêver

Là-bas tout, tout va bien pour moi...
Je ne pense plus à mes parents,
d'ailleurs ils n'avaient pas d'enfants
Alors je peux pas être mort
Avant de m'en aller
J'ai appris qu'il y a des prairies
Où l'on peut galoper
Comme ça, sans cesse, à l'infini

Là-bas, comme au cinéma...
Depuis le fond de mon exil
J'vous pisse à la raie
Bien tranquille...

Là-bas ne m'en veuillez pas ...


77, fan de Nwar Dez ... rien à foutre

 

Y'en a marre des pauvres Didier Super

Attends attends et qu’est-ce qu’on fait pour le refrain
On dit quoi Y’en a plein l’cul des pauvres
Ou on di Y’en a marre des pauvres
Wé y’en a plein l’cul des pauvres moi j’trouve que c’est mieux
Mais euhhh wé yen a marre des pauvres c’est ptet plus joli
Wé c’est ptet plus commmercial quoi
Chez pas on demande au producteur ou …
Nan On l’emmerde ? ok
Bon ben oonnn nan ok on verra pendant laisse tombé envoi on va voir

Y’en a … merdeeeuuu

Y’en a marre, marre des pauvres
Les pauvres y font aucun effort pour devenir riche
Y’en a marre, marre des pauvres
Et quand y jouent au loto y réfléchissent même pas à se qu’ils cochent
Y’en a marre, marre des pauvres
Et puis c’est surement la faute des pauvres si y’a de la misère

Marre des pauvres
Marre des pauvres
Y’en a ma ma ma marre des pauvres
Y’en a marre des pauvres
Oh oui !
Marre des pauvres
Marre des pauvres
Y’en a ma ma ma marre des pauvres
Y’en a marre des pauvres

Y’en a marre

Les pauvres quand ils travaillent
ils enrichissent les riches
Du coup y faut pas qu’ils s’étonnent
ben si ils sont toujours aussi pauvres

Marre des pauvres
Marre des pauvres
Ils font chié
Ils font chié
Ils font chié
Ils sont maigres
Marre des pauvres
Marre des pauvres
Ils font chié
Ils font chié
Ils mangent encore plus mal que nous

É É É É É

Et tu peux taper dans tes mains
Ouais en écoutant ton disque
Allez vas-y, fait le sa va faire super

Plein plein plein
Y’en a trop y’en a plein
Plein plein plein
Y’en a trop y’en a plein
Plein plein plein
Y’en a trop y’en a plein
Plein plein plein
Y’en a trop plein le cul

Y’en a marre, marre des pauvres
Et les pauvres arrêtés de vous pleindre vous gâchez l’bonheur des riches
Y’en a marre, marre des pauvres
Heureusement les très très riches
Tout le monde peut crevé ils s’en foutent
Y’en a marre, marre des pauvres
Et puis c’est facile de se pleindre quand on sait qu’on est la majorité

Marre des pauvres

Nan parce que t’sais j’ai réfléchis a un truc la
C’est euuuhh tu vois entre donner 10 balles, 10 Francs tu vois à un seul pauvre ou tu donnes 1 Francs à dix pauvres Ben moi j’préfère donner 1 Francs à dix pauvres tu vois parce que sa fait plus de pauvres qui t’aiment bien tu vois et puis j’vais t’dire les pauvres vaut mieux qu’tu les ais dans la poche parce que sinon : un jour ben ils te les font les poches

 

Grand de Blankass

Hey grand quand tu traînes un peu
Tout le monde t'appelle grand
Comme un prénom marrant

Alors quand on croise tes yeux
Tout le monde t'appelle grand
Pourquoi trouver mieux ?

Hey grand quand tu pleures un peu
Tu dis si y'a un Dieu
Il aurait pu faire mieux

Alors par l'épaule on te prend
On te dit allez grand
Que te dire de mieux ?
Mais que te dire de mieux

C'est le nom qui fait la gueule des gens
Jusqu'à la nuit des temps
Et toi tu seras Grand
C'est le nom qui fait la gueule des gens
Jusqu'à la nuit des temps
Et toi tu seras Grand

C'est tuant cette habitude des gens
Parler comme on écrit
En affichant un nom

En classant se ranger pour de bon
Et talonner la vie
Et toucher l'horizon

Et tu sais si on t'appelle grand
C'est pour se faire du vent
Pour changer les saisons

Parceque
En oubliant ton nom
On oublie qu'on est grand
Et on oublie le temps
Et on oublie le temps

C'est le nom qui fait la gueule des gens
Jusqu'à la nuit des temps
Et toi tu seras Grand
C'est le nom qui fait la gueule des gens
Jusqu'à la nuit des temps
Et toi tu seras Grand

C'est le nom qui fait la gueule des gens
Jusqu'à la nuit des temps
Et toi tu seras Grand
C'est le nom qui fait la gueule des gens
Jusqu'à la nuit des temps
Et toi tu seras Grand Grand Grand

La vie est bien trop sûre déjà
Ne soyons sur de rien
Appelons nous machin

Tu vois en oubliant ton nom
On oublie qu'on est grand
Et on oublie le temps
Et on oublie le temps
Et on oublie le temps

chtoing chtoing chtoing
chtoïang chtoïang

Moi qui ne connait pas cette chanson je tiens a dire que le "chtoing chtoing" m'aide beaucoup :P

 

Le silence est d'or de Blankass

Regarde le soir dehors, les trottoirs qui s'ennuient,
Le jour est déjà mort, pourtant c'est pas la nuit.
L'heure est à la prudence, aux regards qui s'enfuient.
L'infiniment poli, l'infiniment petit.

Se taire devant les gens,
Se taire devant le temps
On perd la voix à trop parler tout bas.
Se taire impunément,
Se taire évidemment,
La rage est trop loin déjà.

Marcher contre le vent,
Refaire le monde en grand.
Tous derrière, tous derrière et moi devant.
Gueuler comme un dément,
Gueuler comme à l'encan,
Vouloir savoir vraiment.

Est-ce que le bruit rend moins fort ?
Vit-on plus vieux si l'on dort ?
Est-ce que le silence est d'or ?
Est-ce qu'on a forcément tort
D'aimer réveiller les morts ?
Est-ce que le silence est d'or ?

A l'école on m'a dit : ''si tu veux la vraie vie,
Il faut fermer ta gueule et ne pas faire de bruit.
Ne crois pas la fortune, ne crois pas tes envies.
Tu prends ce qui dépasse et puis tu dis merci.''

Merci les boniments,
Merci la vie qui ment.
Je perd la voix à trop parler tout bas.
Gueuler comme un dément,
Gueuler comme à l'encan,
Vouloir savoir vraiment.

Est-ce que le silence est d'or ?
Est-ce que le bruit rend moins fort ?
Vit-on plus vieux si l'on dort ?
Est-ce que le silence est d'or ?
Est-ce qu'on a forcément tort
D'aimer réveiller les morts ?
Est-ce que le silence est d'or ?

 

Ca oublie d'aimer de Prohom

Ca naît sous un plafond, un ciel stérilisé,
Ca palpite au début, ça va vite se calmer,
Ca rampe sur la moquette, se cogne à la télé,
Ca se frotte la tête et reste hypnotisé.
Ca apprend à l'école que l'ennemi c'est l'étranger,
Ca s'aggripe à des grappes d'abrutis concentrés.
Ca défile le soir bien habillé,
Ca brille un peu au hasard ;
Mais ça oublie d'aimer.

Ca court après les filles sans culottes l'été,
Ca se laisser raser la tête à l'appel de l'armée.
Ca fait un BTS :"Je veux commercialiser",
Ca téléphone en voiture parfois pas pour de vrai,
Ca trouve un ventre et des seins à remplir dans l'année,
Ca fait plaisir aux parents, à un oncle ou curé.
Ca glisse une bague au doigt, la femme est dix fois trompée,
Ca sera pour toujours, mais ça oublie d'aimer.
Ca divorce après deux ans même si l'enfant est né,
Ca reste indifférent, la mère va l'éduquer,
Ca continue à bosser, toujours bosser,
Ca empile de la tune quand le chance est passée,
Ca commence à comprendre que le temps n'attend pas,
Ca flétrit comme la viande achée dans les repas,
Ca mange des remords, et renvois des regrets,
Ca s'écroule sur la table.
Et ça oublie d'aimer.

Bien sûr il nous faut se plier en 4 pour,
Eviter les excés que l'on trouve aux détours,
Des villes et des cités, celles qui le même jour,
Peuvent jeter à nos pieds toute la haine, tout l'amour.
En plus il nous faudrait, pardonner pour les autres,
Leur construire leur paix comme un lego d'apôtre,
Il faudrait tout porter leurs affaires, les nôtres,
Martyrs et fiers d'aimer marchant la tête haute
Mais ça oublie...
D'aimer

 

Désolé pour hier soir de Tryo

Réveil matin 15 heures, j'me réveille comme une fleur, marguerite,
dans le Macadam a besoin d'un doliprane
Réveil matin 15 heures, j'me réveille comme une fleur, ça va les gars
bien dormi ?
pas de réponse tant pis

Putain les gars abusé qui c'est qui a fini le café ? oh ça va, ça va
tu vas Pas nous gonfler
Qu'est ce qui a guiz' t'as quelque chose à me dire? ben hier t'étais
pas Bourré, ouais, t'étais pire ! oh!
Prise de conscience 16 heures j'fais mine d'aller me coucher je mets
les mains Dans les poches
 Défile le cours de ma soirée les tickets de carte bleue quelques
tickets de Caisse me font remonter le temps oh putain merde, ma
caisse !
Ta Ferrari n'est pas là ? tu n'la pas prise avec toi ? t'as du la
laisser au Milieu du parking du macumba
J'ai la mémoire qui flanche et les yeux rouges et en plus, surprise !
dans ton Lit ça bouge
Sur ce coup la man t'as été un homme t'as ramené le croisé de Jackie
Sardou et D'un pokémon
T'as du style, t'as du style, t'as du style héé mon frère, quand tu
vois double Tu ramènes de la bombe nucléaire.

[Refrain] :
Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers
La t'eate dans l'cul, l'cul dans l'brouillard
Les gars désolé pour hier
Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers
Promis demain j'arrête de boire, hier c'était la dernière

Bon ben salut, on s'appelle
Fille remerciée 17heures je provoque une assemblée
J'ai des relents de gin de vodka de sky et de saké
T'as l'œil qui part en vrille, y a des coins dans vos sourires
On me cache quelque chose qu'ai-je pu bien faire de pire
Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
Arrête l'alcool tu deviens grave
Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
Arrête l'alcool tu deviens grave

Mais je sais pas, rappelez moi, j'me souviens pas les gars
 Ben, t'étais grave hein ? t'as pété ton câble, souviens toi
Hé ho, hé ho ! t'es monté sur l'chapiteau accroché au cordage
T'as failli t'aplatir comme un blaireau
Hé ho, hé ho ! tu voulais pas redescendre
Quitte à vivre en hauteur c'est mieux que de se pendre

[Refrain]

Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
Arrête l'alcool tu deviens grave
Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
Arrête l'alcool tu deviens grave

Me voila donc fin prêt pour de nouvelles résolutions
Un esprit de sainteté dans un super corps de champion
 Me voila donc prêt j'me colle devant la télé soupe aux légumes bol de
thé
Et qu'on me foute la paix
Si faut qu'on puisse à ce point être mal le lendemain
Dans son canap', dans son canap' on est bien
A quoi bon sortir se foutre la guerre
Plus jamais j'vous jure, plus jamais comme hier
"hé mali !"0
Hé ho, hé ho! qu'est c'que tu fais avec ton verre d'eau ?
C'est l'anniv' à titi aller on va se taper l'apéro
Hé ho, hé ho ! aller mali-mali bouge tes fesses
T'as promis à titi il faut tenir ses promesses

[Refrain]

Fallait mani-mani-manier mieux la nuit man
Arrête l'alcool tu deviens grave

77 ... suivante !

 

Bon je commence doucement ( pour une fois que j'ai le temps de laisser un ti mot sur le Stitchblog ...) Je citerais "forgiven, not forgotten" des Corr's, qui résume assez bien l'une de mes philosophies.

Chco

ça me repose un peu c'est bien ! suivant !

 

LE GRAND SECRET DE INDOCHINE

Laisse-moi être comme toi
Laisse-moi être toi
Laisse-moi être ton sang
Laisse-moi un peu de temps

Je rougirai quand je te verrai
Et quand je te parlerai
Mais quand les lumières seront éteintes
Je te dirigerai sans crainte

Laisse-moi faire comme un garçon
Laisse-moi cette illusion
Laisse-moi être ton roi
Laisse-moi le faire comme toi

Je te montrerai comment on fait
Et puis je te remplacerai
Je ferai comme une fille qui se défend
Une fille qui perd son sang

Laisse-moi être comme toi
Laisse-moi plusieurs fois
Laisse-moi être tes yeux
Laisse-moi faire l'amoureux

Et si un jour tu devais t'en aller
Est-ce que tu pourrais bien m'emporter
Et si un jour tu pouvais tout quitter
Est-ce que tu pourrais garder notre secret

Laisse-moi être ta croix
Laisse-moi essayer
Laisse-moi être juste toi
Laisse-moi être comme toi

Je te laisserai trouver la voie
Et puis je penserai comme toi
Comme une fille qui voudra prendre son temps
Comme si c'était la dernière fois

Si tu devais un soIr
Est-ce que tu m'emmènerais?
Et t'envoler sans moi
Est-ce que tu m'emmèneras

Et si un jour on pouvait s'en aller
On pourrait bien enfin s'envoler
Et si un jour on pouvait se quitter
On pourrait bien encore se retrouver

 

L'iditenté Tetes raides/Noir desir

Les clans des rues les clandestins
Les cris des chiens hurlent à la ronde
J'suis pas inscrit sur la mappemonde
Y a pas d'pays pour les vauriens, les poètes et les baladins
Y a pas d'pays, si tu le veux, prends le mien

Refrain (x2)
Que Paris est beau
Quand chantent les oiseaux
Que Paris est laid
Quand il se croit Français

Avec ces sans papires
Qui vont bientôt r'partir
Vers leur pays les chiens
On a tout pris, y a plus rien

De rétention en cale de fond j'en ai même oublié mon ombre
J'me promène moins dans vos décombres
On m'a donné un bout de rien
J'en ai fait cent mille chemins
J'en ai fait cent
J'en ai fait un
Un chemin de l'identité, l'iditenté, l'idétiten, l'itendidé
A la ronde
Et dans ce flot d'une idée rien j'aurais plus de nom j'aurais plus rien
Dis moi c'est quand, dis moi c'est quand
Que tu reviens

Refrain (x2)

Avec tous ces champs de tir
Et tous ces fous du tir
Ils visent pas que les lapins
C'est plus du gros sel, c'est des marocains,
Des missiles solaires... ou des skuds
Et moi, avec mon pistolet à bouchon
Je pars au front

Paris s'ra beau quand chantera les oiseaux
Paris s'ra beau, si les oiseaux me notent
Paris s'ra beau car les oiseaux
Allez, Paris s'ra beau

 

Rachid Taha feat. Christian Olivier « Tékitoi »

T’es qui toi, t’es qui moi ?
T’es pas qui, t’es pas quoi ! T’es qui toi, t’es qui moi ?
Mais toi, t’es qui ? T’es quoi ?
N’oublie pas qu’avant toi, y’en a d’autres que toi
Et qu’après toi, crois-moi, y’en aura, y’en aura …
T’es qui toi, t’es qui moi ?
T’es pas qui, t’es pas quoi !
T’es qui toi, t’es qui moi ?
Mais toi, t’es qui ? T’es quoi ?
Y’en aura de la bavure et des collés au mur
Et dans ce tas d’ordures, y’aura-ti toi, y’aura-ti moi ?
Y’aura-ti toi, y’aura-ti moi ?
Y’aura-ti les langues de bois ?
Des ciels en tout cas, y’en aura !
Du sang qui coule, y’en aura pas !
T’es qui toi, t’es qui moi ?
T’es pas qui, t’es pas quoi !
T’es qui toi, t’es qui moi ?
Mais toi, t’es qui ? T’es quoi ?
Y’aura-ti toi, y’aura-ti moi ? Y’aura-ti les langues de bois ?
Des ciels en tout cas, y’en aura !
Du sang qui coule, y’en aura pas !
Il n’était qu’une fois, où ça ne finira,
Mais tout ça, mais tout ça, c’est entre toi et moi !
T’es qui, dis-moi, si t’es pas toi ?
Si t’es pas moi, dis-moi t’es qui ?
T’es qui toi ?
T’es qui moi ?
T’es qui toi ?
ya h’awj-i, yana, h’awj-i ! (pauvre de moi !) (répété plusieurs fois)
Mais t’es qui toi, mais t’es qui moi ?
ya h’awj-i, yana, h’awj-i ! (x2)
T’es qui toi, t’es qui moi ?
T’es pas qui ? T’es pas quoi !
T’es qui toi ? T’es qui moi ?
Mais toi, t’es qui ? T’es quoi ?
N’oublie pas qu’avant toi, y’en a d’autres que toi,
Et qu’après toi, crois-moi, y’en aura, y’en aura…T’es qui toi, mais t’es qui moi ?
Si t’es pas moi, dis-moi t’es qui ?
T’es qui, dis-moi, si t’es pas toi ?
Si t’es pas moi, dis-moi t’es qui ?
Mais, t’es qui, t’es qui, t’es qui toi ?
Si t’es pas moi, dis-moi t’es qui ?
T’es qui, t’es qui, t’es qui, t’es qui…
T’es qui, dis-moi, si t’es pas toi ? Dis-moi !
Si t’es pas moi, dis-moi t’es qui ? T’es qui toi ?
Ya h’awj-i, yana, h’awj-i ! (plusieurs fois)
T’es qui toi ? Et t’es qui moi ?
T’es qui, toi ?
T’es qui toi ?

 

Ma grand mere de Mickey 3D

Ma grand-mère a quelque chose, que les autres femmes n'ont pas
Ma grand-mère est une rose, d'un rose qui n'existe pas
Du moins à ma connaissance, je ne vois pas,
S'immiscer l'ombre d'une chance ici-bas.

Mes plus lointains souvenirs, remontent jusque dans ses bras
Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi elle seule était comme ça.

Lorsqu'elle me parle du passé, je vois son regard s'éclairer
Elle ne parle que des bons moments, fait main basse sur les mauvais
C'est malheureux mais quand j'y pense, je ne peux pas,
Imaginer un jour la France, sans qu'elle soit là.

Mes plus lointains souvenirs, remontent jusque dans ses bras
Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi elle seule était comme ça.

77 ... suivant !

 

Pinez 77, t'est inspiré !

A mon tour ...

Gary Jules Mad World (Donnie Darko OST)

All around me are familiar faces
Worn out places, worn out faces
Bright and early for their daily races
Going nowhere, going nowhere
Their tears are filling up their glasses
No expression, no expression
Hide my head I want to drown my sorrow
No tomorrow, no tomorrow

And I find it kinda funny
I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying
Are the best I've ever had
I find it hard to tell you
I find it hard to take
When people run in circles
It's a very, very mad world mad world

Children waiting for the day they feel good
Happy Birthday, Happy Birthday
Made to feel the way that every child should
Sit and listen, sit and listen
Went to school and I was very nervous
No one knew me, no one knew me
Hello teacher tell me what's my lesson
Look right through me, look right through me

And I find it kinda funny
I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying
Are the best I've ever had
I find it hard to tell you
I find it hard to take
When people run in circles
It's a very, very mad world ... mad world
Enlarging your world
Mad world

Ok, encore une fois c'est pas super gai mais bon ...

Kitsune ... suivant !

 

La France a peur de Mickey 3D

J'allume ma télé
Je vois un p'tit gars bien sapé
Il me dit qu'ça craint
Que dehors faut pas y'aller
Que si je veux me sentir bien
Et puis pour ma sécurité
Alors je dois rester chez moi
Aujourd'hui j'ai pas le choix
Je me dit qu'il fait froid
Qu'il a peut-être raison
Il a l'air tellement sérieux sous ses allures de pauvre con

La France a peur
Tous les soirs à vingt heure
La police vous parle
Tous les soirs à vingt heure
La France a peur
(Ouhhhhh)
Tous les soirs à vingt heure
(Ouhhhhh)
La police vous parle
(Aillez confiance)
Tous les soirs à vingt heure

Ensuite ils font parler un type
Qui a pas l'air de manquer de fric
Il me dit que si je veux respirer
Ben c'est pour lui qu'il faut voter
Prendre ma carte du parti
Lui filer quelques billets
Il me dit que si l'air est pollué
Si les francais sont stressés
C'est la faute des immigrés, des clochards et des pédés

La France a peur
Tous les soirs à vingt heure
La police vous parle
Tous les soirs à vingt heure
La France a peur
(Ouhhhhh)
Tous les soirs à vingt heure
(Ouhhhhh)
La police vous parle
(Aillez confiance)
Tous les soirs à vingt heure

Alors écoute bien mon petit gars
Toi qui trône à la télé
Si un jour tu crève de froid
Chez moi faudra pas venir sonner
Et puis si un jour par malheur
Les fachos prennent le pouvoir
Dis toi bien qu'ça sera pas d'la faute
À tous les gens qui broient du noir
De toute facon ne t'en fait pas
Ils auront surement quelque part
Une jolie petite place pour toi
T'auras bien fait ton cinéma (2X)

La France a peur
Tous les soirs à vingt heure
La police vous parle
Tous les soirs à vingt heure
La France a peur
(Ouhhhhh)
Tous les soirs à vingt heure
(Ouhhhhh)
La police vous parle
(Aillez confiance)
Tous les soirs à vingt heure

Salut alors là c'est PPD et j'vais vous
raconter une histoire drôle.
Alors là vous voyez au Soudan y'a
150 000 d'mort, mais on en a rien y'a
branler du Soudan parce qu'y a
Germaine, elle s'est coupée le doigt,
et ça fait vachement mal de se couper le
doigt, et y'a Marcel il fait des chaussures
en bois, c'est vachement joli les
chaussures en bois.
Alors tu vois les mecs qui crèvent au
Soudan on en a rien à branler, mais
alors la rien du tout, on en a rien à
foutre !

 

Bouquet de nerf de Noir Desir

Journée de la pleine lune
Au sommet de la dune
A caresser de loin ton chien

T'oublies or not t'oublies
Les ombres d'opalines
au rendez-vous suivant, j'attends
Au fond d'une autre limousine
Qui ne vaut pas plus cher
Que ce bouquet de nerfs

A frôler la calanche
Les étendues salines
A perte de vue on s'imagine en Chine

Trompe la mort et tais-toi
Trois petits tours et puis s'en va
J'opère tes amygdales
Labyrinthiques, que dalle
Ne m'est plus rien égal
Je sais je n'ai offert que des bouquets de nerfs

Rubis de Sade et jade, déjà je dis non
Diamant, c'est éternel
Des fleurs, des bouts du ciel immense

La liste des parfums capiteux
Capitalistes c'est bien bien
Mais olfacultatif
Liste en boule, au panier
Finalement j'ai offert quelques bouquets de nerfs

Agendas donnez-moi
De vos dates à damner
Tous les bouddhas du monde
Et la Guadalupe

S'il arrive qu'un anglais
Vienne me visiter
Dans la métempsychose
Je saurai recevoir je peux lui en faire voir de la sérénité
Et même lui laisser un certain goût de fer
Et ce bouquet de nerfs

 

Tostaky de Noir Desir

nous survolons des villes
(des) autoroutes en friche
diagonales perdues
et des droites au hasard
des femmes sans visage
à l'atterissage
soyons désinvoltes
n'ayons l'air de rien

para la queja mexica
este sueno de america
celebremos la aluna
de siempre, ahorita

et les branleurs trainent
dans la rue
et ils envoient ça aux étoiles
perdues
encore combien à attendre
combien à attendre
combien à attendre
encore combien à attendre
encore combien à attendre

tostaky

le fond du continent
l'or du nouveau monde
pyramides jetables
hommes d'affaires impeccables
quand la pluie de sagesse
pourrit sur les trottoirs
notre mère la terre
étonne moi

para la queja mexica
este sueno de america
celebremos la aluna
de siempre, ahorita

pendre les fantomes
cortez
et pourrir à l'ombre
cortez
de l'Amérique vendue
à des girophares crus
pour des nouveaux faisceaux
pour des nouveaux soleils
pour des nouveaux rayons
pour des nouveaux soleils

aqui para nosotros
aqui para nosotros
aqui para nosotros
aqui para nosotros etc.

tostaky

bien recu
tous les messages
ils disent qu'ils ont compris
qu'il n'y a plus le choix
que l'esprit qui souffle
guidera leurs pas
qu'arrivent les derniers temps ou
nous pourrons parler
alors soyons désinvoltes
n'ayons l'air de rien
soyons désinvoltes
n'ayons l'air de rien
soyons désinvoltes
n'ayons l'air de rien
soyons désinvoltes
n'ayons l'air de rien

 

L'étrange Noël De Monsieur Jack    

Que vois-je ?
Que vois-je ? Que vois-je ?
Du rouge du bleu du vert
Que vois-je ? des flocons blancs dans l'air
Que vois-je ? je suis sûrement malade réveille toi Jack ce n'est q'un rêve une chimère
Que vois-je ?
Que vois-je ? Que vois-je ? je n'en crois pas mes yeux
Que vois-je ? ces enfants sont heureux
Que vois-je ? dans tous les coins ces créatures ont le fou rire bonjour sourire adieu soupir
Mais qu'est-ce que c'est que ce délire je déménage
Que vois-je ?
Au lieu de lancer des corps ils lancent des boules de neige
La vie remplace la mort ils passent leur temps sur des manèges
J'en vois de toutes les couleurs je découvre le Soleil
Et sa chaleur dans mon vieux cœur fait vraiment des merveilles
Oh non Que vois-je ? ils s'embrassent sous le gui
Ils rient mais ces gens sont uniques
Magique les voilà rassemblés devant la cheminée pour lire un conte de fées
Que vois-je ?
Que vois-je des nains ? Tout autour d'un sapin
Tiens tiens mais qu'est-ce que ça veut dire
C'est fou ils l'on couvert de milliers d'ustensiles, des lampes accrochées à des fils
Et ils s'amusent tous à la fois je me trompe peut être mais je crois que c'est la joie que c'est la joie ô c'est un merveilleux voyage
Que vois-je ?
Que vois-je ? Que vois-je ? Des enfants endormis
Par contre il n'y a rien sous le lit
Où sont les fantômes les sorcières qui sèment la peur et la terreur
Il n'y a que ces chers petits qui rêvent à leur mamans
Que vois-je
Plus de monstres
Il n'y a ici ni cauchemar ni misère
Et à la place ont dirai que la paix règne sur terre
Au lieu des cris j'entends des airs de musique symphoniques
Et l'odeur des gâteaux est absolument fantastique
La fête m'emporte dans sa grande farandole
Je plane soudain mon cœur s'affole
Je vole
Enfin ma vie viens de prendre un nouveau visage il m'en faut toujours d'avantage, je veux tout voir, j'veux tout savoir et je veux tout avoir
Il faut que je sache, il faut que je sache comment s'appelle ce village ?
Mais où suis-je ?

77 ... suivant ! 

 

Anywhere
Evanescence ( issue de leur 2nd album, inconnu en france "Origin" )

Dear my love, haven't you wanted to be with me
And dear my love, haven't you longed to be free
I can't keep pretending that I don't even know you
And at sweet night, you are my own
Take my hand

REFRAIN:
We're leaving here tonight
There's no need to tell anyone
They'd only hold us down
So by the morning’s light
We'll be half way to anywhere
Where love is more than just your name

I have dreamt of a place for you and I
No one knows who we are there
All I want is to give my life only to you
I've dreamt so long I cannot dream anymore
Let's run away, I'll take you there

REFRAIN :
 We're leaving here tonight
There's no need to tell anyone
They'd only hold us down
So by the morning’s light
We'll be half way to anywhere
And no one needs a reason

Forget this life
Come with me
Don't look back you're safe now
Unlock your heart
Drop your guard
No one's left to stop you
Forget this life
Come with me
Don't look back you're safe now
Unlock your heart
Drop your guard
No one's left to stop you now  
 
REFRAIN
We're leaving here tonight
There's no need to tell anyone
 They'd only hold us down
So by the morning’s light
We'll be half way to anywhere
Where love is more than just your name

Après la déprime, l'amUUUUUUr ! (si vous voulez, je la traduirais ;) 

Kitsune ... suivant !

 

Le Yahourt de FFF

Y'a ceux qui s'aiment le jour,
Qui s'aiment la nuit,
Qui s'aiment d'amour,
Qui s'aiment à l'infini,
La solution,
L'imaculée mission.

Y'a ceux qui aiment les coups,
Etre à genoux,
Le SM, les tabous,
Je ne les juge pas
Mais tout le monde n'est pas comme moi.

Je vous l'avoue,
Moi je m'en fous,
Les gens me montrent du doigt,
J'ai fais mon choix.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je n'suis pas difficile.

Y'a ceux qui vivent pressés,
Qui mangent pressés,
Qui baisent pressés,
Et puis qui meurent pressés,
On a tout le temps,
La vie est courte pourtant.

Y'a ceux qui tiennent le coup,
Qui tiennent à vous,
Tiennent le bon bout
Y'a ceux qui tiennent à tout,
Rien n'a d'importance
Dans ces jolies taches blanches.

Je vous l'avoue,
Moi je m'en fous,
Les gens me montrent du doigt,
J'ai fais mon choix.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je n'suis pas difficile.
Je n'suis pas difficile.

Et y'a ceux qui donnent les coups, qui prennent les coups, (3X)
Qui tirent les coups, qui s'amusent comme des fous,
Ca n'me regarde pas, mais chacun porte sa croix.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je n'suis pas difficile.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Ce n'est pas si facile.

77 ... suivant ! 

 

Mon frère, les 10 commandements.

Moïse,Ramsès:

R: Bien sûr qu'un jour s'en va pour l'un et pour l'autre s'en vient
Bien sûr les étoiles se meurent quand le ciel s'éteint
C'est notre amour qui n'aura jamais de lendemain
Mon frère

M: Bien plus qu'un monde qui s'ouvre à l'un et pour l'autre chavire
Bien plus qu'une mer qui supplie quand la source est tarie
C'est tout notre amour qui s'éloigne des rives et se perd
mon frère

R: Tout s'oublie
Chacun avec sa peine
Que le temps nous reprenne
Les souvenirs
D'un frère

M: Chacun avec sa peine
Que le temps nous apprenne
A nous aimer
En frère

R: Bien sûr que la terre est brûlée quand la pluie l'oublie
Bien sûr que tout est cri puisqu'on se l'est jamais dit
Bien sûr l'amour puisqu'il ne peut plus grandir, s'enterre
Mon frère

M: Bien plus qu'un dernier regard pour décider d'une vie
Bien plus que cette fin d'espoir que le courant charrie
C'est un amour qui ne trouvera pas de rivière
Mon frère

R: Tout s'oublie
Chacun avec sa peine
Que le temps nous reprenne
Les souvenirs
D'un frère

M: Chacun avec sa peine
Que le temps nous apprenne
A nous aimer
En frère

R: Puiqu'on ne sera toujours
Que la moitié d'un tout
M: Puisqu'on ne sera jamais
Que la moitié de nous
Mon frère....
R: Bien sûr que rien ne pourra jamais nous l'enlever
M: Bien plus que tout ce que la vie peut nous accorder
M+R: L'amour sera toujours cette moitié de nous qui reste
A faire
Mon frère ...

Stitch, comme tu as pu le remarquer, c'est dur de ne mettre que quelques morceaux de chanson ... Kitsune

Indeed ... j'était parti pour bien rappeler que je voyais plutot des morceaux plus que des chansons entières ! je vois que ce n'est pas nécessaire ... suivant  !

 

Au conditionnel De Matmatah

J'ai passé tant de nuits à briller sous mille soleils
A butiner les fleurs de ma bohème
Et pour rien au monde, je n'changerai le goût de ce miel
Mais voilà, vous me posez un sérieux problème
Non pas que vous ayez changé la couleur de mon ciel
Mais les choses aujourd'hui ne sont plus les mêmes
Et c'est non sans regret que j'ai eu vent de la nouvelle.

Une information à mettre au conditionnel,
Mais il semblerait bien que je vous aime.

Et même si la rumeur se fait de plus en plus belle
Et qu'elle crie sous mon toit que vous êtes une crème
S'il devient évident que vous semblez être celle
J'ai le coeur enchaîné à mon vieux théorème
C'est à mon grand regret que je n'peux que vous l'énoncer comme tel.

Une information à mettre au conditionnel,
Mais il semblerait bien que je vous aime.

Faut-il que je songe enfin à me brûler les ailes ?
Ne croyez surtout pas que j'en ai la flème
C'est sans doute par crainte que je chasse le naturel
Mais il tombe dans vos bras.
C'est commun, les mortels
Bientôt je serai prêt, je serai l'homme le plus formel.

Une information à mettre au conditionnel,
Mais il semblerait bien que je vous aime.

 

Paroles de Partons Vite De Kaolin

Allez danse, danse, vient dans mes bras,
Allez tourne, tourne, reste avec moi,
Allez partons vite si tu veux bien, dès le jour,
Le soleil brille très haut tu sais,
Mais j’aime ça, je t’attendais
Alors partons vite si tu veux bien, Sans retour…

Rit plus fort et parle-moi
De nos projets, de nos rêves tout ça
Donne-moi la main, embrasse-moi, mon amour
Le temps comme ami, moi je veux bien
Mais les amis ça va, ça vient,
Alors partons vite brûler le jour et la nuit

Evidemment, tu l’aimes encore,
Je le vois bien tu sais, et puis alors ?
Mais pour l’instant ferme tes yeux, passe ta main dans mes cheveux.


Je veux entendre, ton cœur qui bat, tu sais, je crois qu’il chante pour moi
Mais en douceur comme ça tout bas, comme un sourd
Mon cœur lui s’emballe, il vole haut, peut être un peut trop haut pour moi
Mais je m’en fou, je suis vivant pour de bon


Allez danse, danse, regarde-moi
Allez tourne, tourne, ne t’arrête pas
Allez partons vite, si tu veux bien, dès le jour
le soleil brille, profitons-en
Je t’attendrai, je t’aime tant
Alors vas-t’en vite si tu veux bien, sans retour

Evidemment, tu l’aimes encore,
Ça crève les yeux mon dieu, Tu l’aimes encore
Mais pour l’instant ferme tes yeux, passe ta main dans mes cheveux

[i]Allez danse mon amour ! Allez danse !
Faisons de nos enfants des droits !
Fait tourner le monde mon amour, fait tourner le monde[/i]


Allez danse, danse, retourne-toi
Allez tourne, tourne, ne t’arrête pas
Allez partons vite, si tu veux bien, dès le jour
J’ai manqué d’air je m’en souviens,
Toutes ses années sans toi sans rien
Même mes chansons se baladaient le cœur lourd

Evidemment, tu l’aimes encore,
Ça crève les yeux mon dieu, ça crève les yeux mon dieu
Mon dieu….

 

Supplique pour etre enterré sur une plage de Sete de G. Brassens

La Camarade qui ne m'a jamais pardonné,
D'avoir semé des fleurs dans les trous de son nez,
Me poursuit d'un zèle imbécile.
Alors cerné de près par les enterrements,
J'ai cru bon de remettre à jour mon testament,
De me payer un codicille.

Trempe dans l'encre bleue du Golfe du Lion,
Trempe, trempe ta plume, ô mon vieux tabellion,
Et de ta plus belle écriture,
Note ce qu'il faudra qu'il advint de mon corps,
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d'accord,
Que sur un seul point : la rupture.

Quand mon âme aura pris son vol à l'horizon,
Vers celle de Gavroche et de Mimi Pinson,
Celles des titis, des grisettes.
Que vers le sol natal mon corps soit ramené,
Dans un sleeping du Paris-Méditerranée,
Terminus en gare de Sète.

Mon caveau de famille, hélas ! n'est pas tout neuf,
Vulgairement parlant, il est plein comme un œuf,
Et d'ici que quelqu'un n'en sorte,
Il risque de se faire tard et je ne peux,
Dire à ces braves gens : poussez-vous donc un peu,
Place aux jeunes en quelque sorte.

Juste au bord de la mer à deux pas des flots bleus,
Creusez si c'est possible un petit trou moelleux,
Une bonne petite niche.
Auprès de mes amis d'enfance, les dauphins,
Le long de cette grève où le sable est si fin,
Sur la plage de la corniche.

C'est une plage où même à ses moments furieux,
Neptune ne se prend jamais trop au sérieux,
Où quand un bateau fait naufrage,
Le capitaine crie : "Je suis le maître à bord !
Sauve qui peut, le vin et le pastis d'abord,
Chacun sa bonbonne et courage".

Et c'est là que jadis à quinze ans révolus,
A l'âge où s'amuser tout seul ne suffit plus,
Je connu la prime amourette.
Auprès d'une sirène, une femme-poisson,
Je reçu de l'amour la première leçon,
Avalai la première arête.

Déférence gardée envers Paul Valéry,
Moi l'humble troubadour sur lui je renchéris,
Le bon maître me le pardonne.
Et qu'au moins si ses vers valent mieux que les miens,
Mon cimetière soit plus marin que le sien,
Et n'en déplaise aux autochtones.

Cette tombe en sandwich entre le ciel et l'eau,
Ne donnera pas une ombre triste au tableau,
Mais un charme indéfinissable.
Les baigneuses s'en serviront de paravent,
Pour changer de tenue et les petits enfants,
Diront : chouette, un château de sable !

Est-ce trop demander : sur mon petit lopin,
Planter, je vous en prie une espèce de pin,
Pin parasol de préférence.
Qui saura prémunir contre l'insolation,
Les bons amis venus faire sur ma concession,
D'affectueuses révérences.

Tantôt venant d'Espagne et tantôt d'Italie,
Tous chargés de parfums, de musiques jolies,
Le Mistral et la Tramontane,
Sur mon dernier sommeil verseront les échos,
De villanelle, un jour, un jour de fandango,
De tarentelle, de sardane.

Et quand prenant ma butte en guise d'oreiller,
Une ondine viendra gentiment sommeiller,
Avec rien que moins de costume,
J'en demande pardon par avance à Jésus,
Si l'ombre de sa croix s'y couche un peu dessus,
Pour un petit bonheur posthume.

Pauvres rois pharaons, pauvre Napoléon,
Pauvres grands disparus gisant au Panthéon,
Pauvres cendres de conséquence,
Vous envierez un peu l'éternel estivant,
Qui fait du pédalo sur la vague en rêvant,
Qui passe sa mort en vacances.

Vous envierez un peu l'éternel estivant,
Qui fait du pédalo sur la plage en rêvant,
Qui passe sa mort en vacances

77 ... j'aime bien celle de Matmatah ! suivant !

 

Extraits de La Fin de Leur Monde d' Akhenaton/Shurik'n

(...) Et finalement conscient qu’ici, on est que locataire
Tu parle d’une location, regarde un peu ce qu’on en a fait
Quand le vieux fera l’état des lieux, on fera une croix sur la caution
On aurait du le rendre comme on nous l’a donné,
Clean, sans taches, et innocent comme un nouveau né (...)

(...) Y en a encore trop qui cherchent, pour eux pas de 8 pièces, ils crèchent au parking
Tout le monde s’en indigne,
Ca dévalue le quartier, ça effraye mémé,
Et on sait bien ce que mémé va voter
(...)

(...) Sur la route des principes, ils ont mis des pièges à Loups,
Des gilets dynamites, et des scuds y en a un peu partout
Faudra faire gaffe aux mines, aux puits d’où la mort s’écoule
Il a beau être vif, mais à la longue il évitera pas tout
Et un de ces quatre il finira par tomber,
J’espère qu’il y a aura quelqu’un pour aider le prochain à se relever
J’espère qu’il sera pas comme le notre, aigri et crevé
Et j’espère surtout que celui-là essayera pas de se faire sauter
(...)

(...) On parle du droit des femmes quand leurs maris les frappent,
Avec des clichés religieux sortis tout droit des fables
Comme ci ici elles étaient bien depuis le Moyen-Âge
Mais c’est en 46 que c’est ouverte une nouvelle page
Maintenant elles nous valent, on dit dans les ouvrages
Pourquoi elles touchent moins de pognon à compétences égales ?
Pourquoi elles seraient moins faites pour êtres responsables ?
(...)

(...) On voit un tableau différent : ils disent croire en dieu mais croient en ce qu’ils possèdent
Ils trouvent même pas un corps dans les ruines du world-trade, mais sortent des débris, le passeport de Mohamed
Je peux plus exprimer combien on trouve ça grotesque
(...)

(...) On vit en ces temps où dans un taudis de Paris,
36 gosses meurent brûlés vifs quand les demandes en HLM dorment
depuis des années dans les archives
alors que des employés de la mairie en obtiennent avec terrasse et parking
t’appelle pas ça du racisme ? (...)

(...) Ma vie, un mic, une mix-tape, loin des ambitions
de ce qui sera élu président en 2007
j’adore ce moment où il dévoile le minois
de qui devra tailler des pipes monumentales aux chinois (...)

 

Extrait de Faut de Tout Pour Faire un Monde de Sniper

(...) Y a cet adolescent qui sort de boîte et qui tient même plus debout,
Trop d'alcool dans le sang, y prend le volant et trouve la mort au bout
Y a cet homme qui hait les nègres, les bicots même les juifs,
On appelle ça un fils de pute y a pas d'autres adjectifs
Y a ces riches bourgeois qui s'vouvoient entre frères et sœurs,
Se croyant supérieurs car nous n'avons pas les mêmes valeurs (...)       

(...) Y a ce lascar irresponsable et inconscient
Qu'à quelque chose à prouver aux gens et qui purge 10 ans
Y a c'connard qui veux me la faire à l'envers j'le vois venir à des kilomètres
Il sait pas qui s'avère qu'au bout du compte c'est moi qui vais lui mettre
Y a cette femme qui pleure à genou devant la tombe de son fils
Elle n'a que ses yeux pour pleurer et sa haine envers la police (...)       

(...) Regarde ce SDF que le système a exclu
Ça fait 6 ans qu'il dort dehors sa seule famille à lui c'est la rue
Y a ce personnage qui demande des fonds pour la recherche,
Qui détourne le capital et en fait bon usage (...)       

(...) Ouais y a ce chauffeur de bus constamment angoissé et stressé
Qui bosse en banlieue chaude et a peur de s'faire agresser
Y a cette femme qui apprend sa stérilité elle qui projetait d'avoir des enfants,
Pour l'adoption elle peut opter mais sera jamais une vraie maman (...)       

(...) Et y a ces hommes qui n'aiment plus faire la fête,
Qui veulent que leur vie s'arrête et qui finissent avec une balle dans la tête
Ouais y a se politicien candidat à la présidence
Qui fait de belles promesses au peuple puis y se tire en vacances (...)       

(...) Et y a ce mec qui garde la foi malgré cette vie de chien
Celui qui en chie dans sa vie mais qui dira tout va bien
Et ce tueur en série qui compte 7 morts à son actif
Qu'agit en banlieue parisienne et qu'es toujours fugitif
Et si tu te demandes pourquoi on te raconte tant de choses immondes
C'est qu'apparemment faut de tout pour faire un monde
Y a des mecs comme moi
Ou des mecs comme lui
Y a même des mecs comme toi ...
Ça donne le monde ou l'on vit ...

Stitch, qui n'a pas finit de vous mettre du rap ! ... suivant !

 

Les insectes sont nos amis par Les inconnus

oh! que c'est joli,
je me suis trop penché au dessus du vide ordure
et j'suis tombé dans un étrange pays
c'est le pays de la poubelle magique
j'ai rencontré des êtres fantastiques
et voila c'que j'ai appris

les insectes sont nos amis
il faut les aimer aussi
mais connaissez vous les noms
de mes nouveaux compagnons
laissez moi vous présenter
mes bebetes préférées

moi je m'appelle moucham
je suis une mouche verte
mes menus gastronomiques
sont sur papier hygiènique
mes menus gastronomiques
sont sur papier hygiènique

et toi quel est ton nom?

je suis morbac le morpion
regardez comme j'suis mignon
je suis frileux
et j'm'installe toujours à coté du poil
je suis frileux
et j'm'installe toujours à coté du poil

les insectes sont nos amis
il faut les aimer aussi
comme nous ils ont une âme
comme morbac et moucham

les insectes sont nos amis
il faut les aimer aussi
comme nous ils ont une âme
comme morbac et moucham

comme nous ils ont une âme
comme morbac et…..
moucham !

 

Comme si de rien n'était de Matmatah

Ouhouahahahah (x4)
Ce n'est pas tant le fait que l'on s'aime qui me fait sourire,
Futile à côté du secret que nous gardons sous l'aile
Régalons-nous, amusons-nous,
Clandestins au plaisir de s'aimer à l'insu du commun des mortels
Aimons nous plus que de raison, à l'abri du quand dira-t-on
Mais comme ils nous regardent....

[Chorus:]
I guess, I know, everybody knows ...
I guess, I know, everybody knows ...
I guess, I know, everybody knows ...
I guess, I know, everybody knows ...
Ouhouahahahah
Comme si de rien n'était
Ouhouahahahah (x2)
Comme si de rien n'était
Ouhouahahahah

Il semblerait que nous n'en soyons pas seuls avertis
A les voir nous reluquer de leur univers parallèle
Ils se gardent bien de s'inviter dans la comédie
Gardons encore un peu notre secret de polichinelle
Baisons nous plus que de raison, à la lumière du qu'en dira-t-on
Et comme on les regarde....

[Chorus]

Nous ne serons plus jamais seuls à partager tous ces moments
Ca n'sert à rien de faire la geule
Je ne t'aimerai plus comme avant
Il n'y a plus rien d'exitant, plus rien de bandant
Il n'y a rien de plus navrant que de s'aimer devant les gens

[Chorus]

77, qui remercie Stitch pour celle là ... de rien !! suivant !

 

Extrait de Dans la Légende de Fonky Family 

(...) Ils disent qu'ils veulent pas de drogues
mais laissent rentrer son argent,
Sans arrêt des contrôles
pour ne pas laisser rentrer les gens,
Fracassent les portes d'une église
pour chasser 200 noirs,
Peine de mort abolie
mais ils tuent quand même de sang froid,
Le temps est appelé à faire son devoir,
Mettre des familles dehors
qui dorment sur des trottoirs,
Ils ont tellement fliqués le territoire,
Que vouloir se révolter devient illusoire ou dérisoire,
Vont-ils récolter les fruits de notre haine ?
On connaît que la moitié de l'histoire
Et comment veulent t'ils que j'adhère à leur système,
et comment peuvent ils crier victoire ?
Après les élections ils se félicitent
ils auront l'occasion de détourner l'argent public,
Leurs enfants trouvent une situation assez chic,
Pour nos gars Intérim-Assedic, CRS, RMI, AS, TGI ...

 

Extrait de Hold Up du 113

J'suis postiché, j'ai les mêmes cheveux qu'Dalida
La barbe de Fidel Castro et un gros beretta
La gabardine de Columbo, les lunettes d'Elton John
Et la dégaine distinguée des frères Dalton

(...) J'donne l'ordre que tout l'monde s'mette à terre,
J'tire une fois en l'air, c'est bon on a le feu vert.
Monsieur le directeur, on vient relever les compteurs.
On va pas passer 1 heure à attendre les inspecteurs,
Assez parlé, et passons aux choses sérieuses,
J'ai pas l'temps de m'attarder, chaques secondes me sont précieuses (...)

Stitch ... suivante !

 

J'allais mettre SNIPER !!! mais bon tant pis ... euh je vais mettre les paroles plus tard car je travaille donc la j'ai pas trop le temps en fait mais bon je vais en mettre une tite bien déprimante non soyon folle deux !!

Auteur James Blunt

GOOD BYE MY LOVER :

Did I disappoint you or let you down? 
Should I be feeling guilty or let the judges frown? 
'Cause I saw the end before we'd begun, 
Yes I saw you were blinded and I knew I had won. 
So I took what's mine by eternal right. 
Took your soul out into the night. 
It may be over but it won't stop there, 
I am here for you if you'd only care. 
You touched my heart you touched my soul. 
You changed my life and all my goals. 
And love is blind and that I knew when, 
My heart was blinded by you. 
I've kissed your lips and held your head. 
Shared your dreams and shared your bed. 
I know you well, I know your smell. 
I've been addicted to you.  

Goodbye my lover. 
Goodbye my friend. 
You have been the one. 
You have been the one for me.


I am a dreamer but when I wake,  You can't break my spirit - it's my dreams you take. 
And as you move on, remember me,  Remember us and all we used to be  I've seen you cry, I've seen you smile.
I've watched you sleeping for a while. 
I'd be the father of your child. 
I'd spend a lifetime with you. 
I know your fears and you know mine. 
We've had our doubts but now we're fine, 
And I love you, I swear that's true.  I cannot live without you.  
Goodbye my lover.  Goodbye my friend. 
You have been the one.  You have been the one for me.  

And I still hold your hand in mine. 
In mine when I'm asleep. 
And I will bare my soul in time, 
When I'm kneeling at your feet. 
Goodbye my lover. 
Goodbye my friend.  You have been the one. 
You have been the one for me. 
I'm so hollow, baby, I'm so hollow. 
I'm so, I'm so, I'm so hollow.


Ensuite Shania Twain You're still the one (ma préférée pour ceux qui s'en fiche :P) :

(When I first saw you, I saw love.  And the first time you touched me, I felt love.  And after all this time, you're still the one I love.) 
Looks like we made it
Look how far we've come my baby
We mighta took the long way
We knew we'd get there someday  
They said, "I bet they'll never make it"
But just look at us holding on
We're still together
still going strong  

(You're still the one)
You're still the one I run to
The one that I belong to
You're still the one I want for life
(You're still the one)
You're still the one that I love
The only one I dream of
You're still the one I kiss good night  

Ain't nothin' better
We beat the odds together
I'm glad we didn't listen
Look at what we would be missin' 
They said, "I bet they'll never make it"
But just look at us holding on
We're still together still going strong  

(You're still the one)
You're still the one I run to
The one that I belong to
You're still the one I want for life
(You're still the one)
You're still the one that I love
The only one I dream of
You're still the one I kiss good night  
(You're still the one)

You're still the one I run to
The one that I belong to
You're still the one I want for life
(You're still the one)
You're still the one that I love
The only one I dream of
You're still the one I kiss good night

après c'est plus les inconnu ou Palmade ... qui me viennent ... ou bien sur ève lève toi ! mais c'est évident que cette chanson fasse ( fait ? elle dit qu'elle sait plus ... ) partie de ma vie !

J'ai failli oublier !! INADMISSIBLE !!

Gad Elmaleh avec Petit oiseau

PETIT OISEAU SI TU N'AS PAS D'AILES
AH TU PEUX PAS VOLER !
TU PEEEEUUUUXXXX PAAASSS VOOOOLLLEEEEEeeeeEEEeeeRRRrrrRRR :)
PETIT OISEAU SI TU N'AS PAS D'AILE
TU PEUX MARCHER IYEYEYYEEEEE !
( gad le fait mieux :/ )

voun tite soeur de Stitch encore et tjrs :)

... ha c'est bien t'y a pensé ! ... suivant !

 

Ma voisine, cette coquine de François Perusse

Ma voisine, ma voisine...

Ding-Dong,
Bonsoir..
Salut.

Ziiip,,

Ma voisine, cette coquine

Ouh, Hein, Ouh, hein, ouuuuh...

Elle est un peu grasse, juste assez, oui mais pas trop.
Juste un petit surplus de peau qui fait que tu t'sens comme sur un bateau.
Le jour on peut voir son sourire, le soir on peut l'entendre jouir,
de toute les nymphos de la terre, oui c'est sûrement la pire.

Hiiii

Elle a tellement de visite, que son plumart est aplatie,
Elle a vu 100 fois plus de bites que tous les urinoirs de Paris
Les messieurs qui s'presentent chez elle se font vite enlever leurs brettelles
et tout a coup....Hein,hein,hein,... c'est noël.

Que tu habites au dessus, que tu habites au dessous, elle elle habite en dedans et ça s'entend.
Parfois on pense que c'est quelqu'un qu'a déclenché l'alarme,
Oui, oui, oui, oui...
mais ce ne sont que ces charmes

Un soir y en a un qui devait avoir une très grosse verge
car elle criait tellement que j'ai du appeler la concierge
Quoi elle fait trop de bruit, vous voulez qu'aille l'avertir
Non déshabillez vous, Ziipp ça m'inspire Ahh

Quand son petit tunnel accueillait son premier wagon,
se doutait elle qu'elle venait d'ouvrir la gare de Lyon.
Quand son petit pain accueillait son premier jambon,
se doutait elle qu'elle venait d'ouvrir une chaîne de restaurant

Le jour où cette dame a perdu sa virginité,
je vous assure qu'elle a pas du fouiller dans tous les coins pour la retrouver.
Hier encore un homme a pénétré dans son appartement,
c'est comme ça qu'appelle sa pouffe devenue si vaste avec le temps

Solo
Ouh,ahOuu,Ah......OuhAh
J'dois y aller
C'est ça
Clac

Ma voisine, ma voisine,

moi aussi, ben au revoir
Clap
Ding-Dong
Entrer

Ma voisine cette coquine.

Heiiiiiin.


77, for you my Stitch ... Thanks ;)

Quand je pense que j'ai précisé "sketche" pour que Kitsune puisse mettre ce Pérusse ! mdr !! ... suivante !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu